DTIRSA : la coordination prend le pouls des avancées auprès des bénéficiaires
Bon usage de la subvention à SICHEM

DTIRSA : la coordination prend le pouls des avancées auprès des bénéficiaires

Suite à l’octroi de financement en octobre 2023, à la première vague de bénéficiaires du projet Développement de Technologies Innovantes en Agriculture (DTIRSA) de l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA), l’équipe de coordination a entrepris une visite sur le terrain.

La première étape a conduit l’équipe auprès de Carla DOUADJI, promotrice du projet Valorisation Énergétique Agricole des Produits Issus de l’Élevage. L’inspection sur le terrain a révélé des progrès impressionnants, avec l’installation réussie de bio digesteurs tant au centre Sichem (Kpomé) qu’à la station de recherche d’Avétonou. Ces dispositifs permettront de transformer les déchets d’élevage en biogaz, présentant ainsi une solution durable et économique.

A Kara (420 km au nord de Lomé), Dr LARE Lamboni, chercheur à l’ITRA CRA-SS et son équipe ont également suscité l’admiration de l’équipe de coordination. Leur projet axé sur la création d’un Complexe Antibiotique Coccidien et Vermifuge pour l’alimentation des volailles a débuté avec la mise en place d’essais expérimentaux, montrant ainsi une utilisation judicieuse du financement initial.

A Kpalimé, monsieur Pana KATANGA, ingénieur agronome à l’ITRA CRA-F, a initié des essais réussis pour son projet Amélioration des Rendements du Riz par une Gestion Efficace de la Symbiose Mycorhizienne. Le promoteur a déjà commencé à collecter des sols contenant différentes mycorhizes, ouvrant ainsi la voie à des améliorations notables dans les rendements du riz.

La coordination en visite chez Dr LARE et son équipe
La coordination en visite chez Dr LARE et son équipe à Kara

En parallèle, à Avétonou, Monsieur AYANOU Kossi progresse bien dans le développement d’une application visant à valoriser les fiches techniques pour faciliter la vie aux éleveurs dans leur système d’élevage. L’équipe de coordination a salué les cinq premières fiches techniques élaborées, soulignant le potentiel de cette innovation.

« Un mois après le financement, les promoteurs ont démarré les activités, et vu l’état d’avancement des activités de chacun, nous sommes satisfaits des travaux qui sont en train d’être faits et du dévouement des promoteurs par rapport aux activités planifiées pour leur projet », exprime le coordinateur du projet DTIRSA, monsieur BATIMSOGUA Bougra, très satisfait du dévouement des bénéficiaires.

Ces visites de suivi ont renforcé la confiance de l’équipe de coordination dans les projets accompagnés par le DTIRSA dans le cadre du projet NEXUS soutenu financièrement par l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et du Gouvernement du Québec.

Les promoteurs ont exprimé leur reconnaissance envers l’Union européenne ainsi que l’ITRA et se sont engagés à maximiser leurs efforts pour concrétiser une agriculture togolaise résiliente et innovante.

« Je peux affirmer que lors de nos débuts, certains équipements étaient difficiles à acquérir. Mais, avec ce financement, ce problème est résolu. C’est la raison pour laquelle je tiens à exprimer ma gratitude envers les bailleurs qui ont cru en nous pour financer ce projet. Avec cette contribution, nous sommes certains qu’à la fin, nous aurons quelque chose de fiable et de qualité », confie Dr LARE Lamboni.

« Je tiens à exprimer ma gratitude envers les bailleurs du projet DTIRSA pour avoir pensé à la jeunesse et pour avoir mis à notre disposition ce financement, permettant ainsi l’exécution des travaux. Nous nous engageons à garantir que les fonds alloués pour ces activités seront utilisés dans le respect des normes professionnelles », confie KATANGA Pana.