Note de satisfaction à la 2ème réunion annuelle du comité directeur du projet RESADE
Photo de famille

Note de satisfaction à la 2ème réunion annuelle du comité directeur du projet RESADE

Afin d’améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des petits producteurs, en particulier les femmes, dans les zones affectées par la salinité en Afrique subsaharienne, le projet Amélioration de la résilience agricole à la salinité par le développement et la promotion des technologies et de stratégies de gestion adaptées aux producteurs vulnérables (RESADE) a été initié et mis en œuvre depuis mars 2019.

Sur les sept pays (Botswana, la Gambie, le Libéria, le Mozambique, la Namibie, la Sierra Léone et le Togo), six sont parvenus à installer leur hub de bonnes pratiques agricoles. Ils ont également réussi à mettre en place des essais portant sur les nouvelles cultures et variétés introduites du Centre International d’Agriculture Biosaline (ICBA) ; la gestion des cultures ; l’amendement et la fertilisation du sol ou encore l’irrigation le tout couplé à une série de renforcement de capacités des producteurs à travers les Champs-école-paysans.

Dans un message vidéo diffusé lors de la deuxième réunion annuelle du comité de pilotage du projet RESADE tenue à Lomé au Togo, le 22 novembre 2021, Dr. Tarifa A. Al Zaabi, DG de l’ICBA, indique que « ces progrès ont été possibles grâce à un engagement et une collaboration solides. Et pour capitaliser sur ce succès et maintenir l’élan, nous comptons fortement sur le soutien de tous les ministères concernés, les systèmes nationaux de recherche agricole et d’autres autorités locales. Ce n’est qu’en unissant nos effort et en travaillant ensemble  qu’un projet aussi important et à grande échelle pourra vraiment réussir ».

Les participants à la réunion
Les participants à la réunion de Lomé

Après avoir adressé toute leur félicitation à ICBA et aux centres de recherche pour le travail accompli, les partenaires techniques et financiers, notamment le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) et de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) ont formulé quelques recommandations pour plus d’impacts.

« Ce qui a été accompli jusqu’à présent est très intéressant », salue Dr Malu Ndavi du FIDA.

Lire aussi : Le comité technique du projet RESADE partage les résultats et l’état d’avancement du projet

« Nous pouvons dire que nous sommes très heureux de la façon dont les choses avancent. J’ai vu que vous impliquez la population et c’est une bonne chose. Nous aimerions que vous continuiez d’impliquer la population locale et surtout les agriculteurs. C’est une bonne occasion pour les agriculteurs d’apprendre et de savoir que même avec la salinité, on peut toujours continuer par produire », renchérit M. Gabi Adotévi du FIDA.

De son côté, M. Lubna A. Dafalla du BADEA espère que l’ICBA va développer ou proposer un autre programme pour soutenir les institutions de recherche et que les activités de ces institutions devraient être intégrées dans la politique de chaque pays.

« C’est l’occasion pour moi de féliciter l’équipe de projet dans les différents pays en particulier l’équipe du Togo dont les avancées réalisées ont été saluées par ICBA », indique le ministre de l’agriculture de l’élevage et du développement rural du Togo représenté à la réunion par Dr. Yao Lombo, DG de l’ITRA.

Visite guidée sur le hub d'Atti-apédokoè
Visite guidée sur le hub d’Atti-apédokoè

En attendant la troisième et dernière réunion du comité de pilote prévue en novembre 2022 au Mozambique, les centres de recherche des différents pays bénéficiaires sont priés d’accélérer les expérimentations sur les cultures et variétés introduites de ICBA pour permettre aux producteurs vulnérables de continuer par cultiver sur leur sol malgré la salinité.

Les délégués ont profité de leur présence au Togo pour visiter le site de démonstration de bonnes pratiques agricoles sise à Atti-apédokoè dans la préfecture de l’Avé. Guidé par les chercheurs de l’ITRA, ils ont fait le tour des différentes parcelles d’expérimentation.