Recommandations de l’ITRA pour récolter plus de café-cacao dans la préfecture du Kloto
Plus de café et cacao à l'hectare

Recommandations de l’ITRA pour récolter plus de café-cacao dans la préfecture du Kloto

La question d’augmentation du rendement et de la productivité agricole a amené l’Etat togolais et quelques partenaires dont la FAO et la Fondation OCP à initier le projet de l’élaboration de la carte de fertilité des sols agricoles du pays confié à l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA).

D’après les données de ce projet qui tient à cœur au gouvernement, les sols de la préfecture de Kloto sont majoritairement ferralitiques, ferrugineux tropicaux et peu évolués d’érosion dont 80 % sont moyennement riches en matière organique (MO), 95 % très pauvres en phosphore (P) et 60 % pauvres en potassium (K).

Parmi les cultures recommandées pour ce milieu où l’on enregistre en moyenne 1600 mm d’eau de pluie chaque année, et en fonction de l’état de fertilité, se trouve le Maïs, Manioc, Soja, Riz, Igname, Café, Cacao.

Lire aussi : Niveau de fertilité des sols et les cultures recommandées par ITRA dans la préfecture de Haho

En lieu et place de 0,6 tonne de cacao et 0,8 tonne de café récoltée par hectare actuellement, l’équipe en charge du projet rassure qu’il est bien possible d’obtenir respectivement 1,5 tonnes et 2 tonnes de cacao et de café par hectare.

Pour cela tous les entrepreneurs agricoles du milieu sont priés de respecter les recommandations formulées dans cette fiche technique élaborée à cet effet.

La préfecture de Kloto est située dans la région des plateaux (environ 120 km au nord-ouest de Lomé) et abrite le plus haut sommet du Togo, le mont Agou, qui culmine à 986 mètres d’altitude. Sa capitale c’est Kpalimé ; une ville réputée pour ses atouts touristiques et ses terres agricoles immensément riches.